Cliquez sur les petites images pour avoir un agrandissement.
N.B. Cette page peut être longue à se télécharger.

1900 • Construction de la maison-mère des Petites Franciscaines de Marie à Baie-Saint-Paul.

Depuis cette année, le moulin à farine des Éboulements ne fait plus partie de la Seigneurie des Éboulements. En effet, la succession de Sales Laterrière le vend à Thomas et Albert Claveau. Par la suite, il passe entre diverses mains jusqu'à son achat en 1948, par Henri-Paul Tremblay, lequel le vend dans les années 60 à M. Colin J.G. Molson, de la société Héritage canadien du Québec. Le contrat de vente est signé le 11 décembre 1962, Henri-Paul Tremblay se voit confier la garde du moulin.

Construction de la première église de Saint-Hilarion à partir des plans de Joseph-Pierre Ouellet, laquelle est bénite le 13 septembre 1903. Elle est la proie des flammes le 25 août 1923.

École Saint-Étienne - 19011901 • Les Frères Maristes s'établissent à La Malbaie où ils dirigent une école

pour garçons. Ils doivent interrompre leurs activités en 1914 mais reprennent du service en 1925. Ils quittent définitivement en 1983.

La goélette " Florida " est construite à La Malbaie.

Érection canonique de la paroisse Saint-Firmin de Baie-Sainte-Catherine.

1902 • Construction de l'église de Saint-Siméon d'après les plans de

l'architecte David Ouellet. Elle est détruite par le feu le 23 décembre 1980.

Église de Saint-Hilarion en 19031903 • À l'automne de 1900, le conseil de fabrique de Saint-Hilarion juge qu'il est temps de remplacer la vieille église de bois.

Des plans sont tracés par l'architecte Joseph-Pierre Ouellet. La nouvelle église est officiellement ouverte au culte en 1903 et le carillon est installé en 1906.

A l'instigation de Wilfrid Bhérer, une petite entreprise prend naissance à Saint-Fidèle, la Crémerie Saint-Fidèle. Par la suite, ce furent Joseph Tremblay et ses fils Clément et Lucien qui ont continué les activités de l'entreprise.

Le 22 juin, le " Champlain " est affecté à la traversée entre Rivière-Ouelle, Saint-Irénée, Pointe-au-Pic et Cap-à-l'Aigle.

La première église de Petite-Rivière-Saint-François fut construite en 1738 et démolie en 1903. La suivante est prête pour 1905.

Mgr Eugène Lapointe fonde à Chicoutimi " La Fédération Ouvrière du Nord ".

1904 • Les Frères Maristes fondent une maison d'enseignement à Baie-Saint-Paul.

Au début, l'école compte quatre classes qui accueillent 130 élèves.

Le 17 août, inauguration officielle par Mgr F.X. Belley, Prélat domestique et Vicaire général du diocèse de Chicoutimi, de la chapelle du Sacré-Cœur de la maison-mère des Petites Franciscaines de Marie à Baie-Saint-Paul. La bénédiction avait eu lieu le 28 octobre 1903.

À l'élection fédérale du 3 novembre,

Sir Rodolphe Forget se présente comme candidat conservateur contre le libéral Charles Angers. Forget, ce courtier de profession originaire de Montréal, inscrit à son programme la construction du chemin de fer. Il remporte une victoire éclatante et devient le huitième député à représenter Charlevoix à la Chambre des Communes.

Il remplit sa promesse et le chemin de fer est complété le 1er juillet 1919.

1905 • Construction de l'église de Petite-Rivière-Saint-François.

L'orgue Casavant est installé en 1910. Elle est complètement rénovée de l'intérieur en 1975.

Début du traversier entre Saint-Siméon et Rivière-du-Loup. Le premier bateau à faire la navette est le " SS Mahone ".

Construction du palais de justice de Baie-Saint-Paul, lequel abrite aujourd'hui les bureaux de la MRC de Charlevoix. L'édifice précédent avait été détruit par le feu alors qu'il n'avait qu'un an.

1906 •

Le 9 novembre, E.J. Bagnall, gérant général de la " Adams-Bagnall Electric Co. " de Cleveland, demande à Mgr Laflamme, supérieur du Séminaire de Québec, les droits pour l'exploitation du minerai d'ilménite à Saint-Urbain.

1907 • Le Gouvernement du Québec fait construire au cœur des " Grands Jardins ", dans le secteur connu sous le nom de" La Roche ", tout près de la rivière

Malbaie, un chalet devant servir aux chasseurs de caribous. Baptisé " Château-Beaumont ", ce bâtiment est utilisé à l'époque par des politiciens, diplomates et gens fortunés.

Jugée dangereuse au point de vue de sa structure, l'église de Baie-Saint-Paul est démolie. Celle qui sera construite entre 1908 et 1911 renfermait des richesses inestimables. Elle a été la proie des flammes le 20 décembre 1962.

Début de la parution du journal anglophone " The Murray Bay Habitant ". Il est publié à La Malbaie jusqu'en 1922.

1908 • Publié à Baie-Saint-Paul du 5 janvier 1898 au mois de février 1908,

" L'Écho de Charlevoix " est un hebdomadaire qui s'intéresse à la colonisation. L'éditeur est le notaire Jos.-Télesphore Fortin.

Construction de l'église de Baie-Sainte-Catherine. Il s'agit de la deuxième, laquelle est rénovée en 1963.

Sir Rodolphe Forget fonde la " East Canada Power&Pulp Co. Ltd. ", afin de produire de la pâte mécanique. En 1909 cette compagnie construit un " moulin à pulpe " dont les machines sont mises en marche en septembre 1911. Des problèmes financiers entraînent la fermeture de l'usine en 1913.

Suite à une souscription populaire, l'église de Saint-Louis-de-l'Île-aux-Coudres est dotée d'un orgue Casavant. Il fut restauré et réparé en 1972. Cette église fut construite en 1885.

1909 • Début de la construction du chemin de fer de Charlevoix, un projet inscrit au programme électoral de Sir Rodolphe Forget.

La Malbaie au début du siècle1910 • La Ville de Baie-Saint-Paul aménage un poste à incendie dans un ancien hangar et construit une tour devant servir à faire sécher les boyaux d'incendie.

Un orgue Casavant est installé dans l'église de Petite-Rivière-Saint-François.

Eglise de Pointe-au-Pic1911 • Une épidémie de variole (picote) se déclare à Sainte-Agnès. Afin d'éviter la prolifération, on établit un " cordon sanitaire " en installant une barrière aux trois endroits donnant accès au village.

Le 25 août, Pointe-au-Pic devient une desserte officielle.

1912 • Au mois de mai, commencent les activités de production du premier moulin de la Cie Donohue Brothers de Clermont, alors appelé " La Chute ". Au début l'usine de pâte à papier embauche quelque 75 hommes.

Jusqu'en 1910, l'élevage du renard était le monopole de quelques éleveurs de l'Île-du-Prince-Édouard. Au Québec, c'est à Thomas Fortin (1858-1942) de Saint-Urbain, que l'on attribue le titre de pionnier des éleveurs canadiens-français. Il commence en 1912 à garder un couple de renards argentés sur sa ferme pour en faire l'élevage.

Fonderie E. Lavoie1913 • Fondation à Baie-Saint-Paul de la Fonderie Euchariste Lavoie, acquise de Télesphore Simard. Elle opère jusqu'en 1964 et fabrique de nombreux articles, tels : socs de charrues, poêles, bases de pupitres, grilles de rues et bolards de quai. Les bâtiments de la fonderie sont démolis en 1966.

Le 23 mars 1893, la Corporation du Village de Baie-Saint-Paul se détache de la paroisse originale Saint-Pierre et Saint-Paul de la Baie-Saint-Paul. Le Village prend le nom de Ville en 1913 qu'elle abandonne en 1922, pour le reprendre définitivement en 1961.

Cette année, la compagnie " Richelieu et Ontario Navigation " devient la " Canada Steamship Lines Limited ". Charles Donohue s'intéresse aux activités de la East Canada Power&Pulp Co. Ltd. qui a cessé ses activités quelque temps auparavant. Avec son frère Thimothy, il fonde la " Donohue Bros Reg'd " à qui Forget vend tous les actifs de la East Canada Power.

Au mois d'août, c'est l'érection cano-nique de la Paroisse de Pointe-au-Pic sous le patronage du Sacré-Cœur. Elle s'est détachée de La Malbaie l'année précédente. Le 27 août, quatre religieuses de la Communauté des Petites Franciscaines de Marie viennent prendre la direction de l'Académie Saint-Jean-Baptiste de Pointe-au-Pic.

1914 • Le 26 août, les Petites Franciscaines de Marie s'installent à Saint-Urbain pour y dispenser l'enseignement.

On célèbre le 25e anniversaire de fondation des Petites Franciscaines de Marie par une série d'activités qui se déroulent à Baie-Saint-Paul.

Après certains malentendus, les Frères Maristes quittent La Malbaie. La même année, la Commission scolaire locale décide de transférer l'école ailleurs. Elle achète la propriété de Charles Angers et y construit une école qui est bénite en juillet 1916. On l'appelle " L'École Saint-Étienne ".

1915 • Construction de l'église de Saint-Placide.

En septembre, les Frères de la Croix-de-Jésus viennent remplacer les Frères Maristes qui ont quitté le Collège de La Malbaie en 1914. Cette communauté est présente jusqu'en juin 1920, année où elle est dissoute par Rome.

1916 • Parution à La Malbaie du premier journal " La Ruche Joyeuse ". Il paraît seulement deux fois en deux ans, à Noël.

1917 • Fondation à La Malbaie de l'Orphelinat apostolique par l'abbé Marcellin-Pierre Hudon. Cette institution pour garçons fut confiée aux Sœurs Antoniennes de Marie de Chicoutimi. Au mois de novembre, l'abbé Hudon lance également l'idée de construire un hôpital. Grâce à des donateurs un premier petit hôpital placé sous le patronage de " Saint-Joseph " est aménagé dans une maison sur la rue Nairn et un premier malade est reçu le 28 septembre 1918. Le 8 juillet 1921, les Sœurs de la Charité se voient remettre la direction. Une première intervention est réalisée le 9 février 1922. Mais voilà que l'hôpital est sommé de cesser ses activités. Avec la fin de ce projet, meurt en décembre 1922 celui qui en fut l'initiateur l'abbé Hudon. L'année 1943 marque le second départ pour l'hôpital de La Malbaie.

Construction de l'église de Pointe-au-Pic d'après les plans de Joseph-Pierre Ouellet. Le 25 décembre on célèbre la première messe. L'église est dotée de magnifiques vitraux qui furent payés par des bienfaiteurs. Une première verrière est dévoilée le 7 août 1921. Les cloches sont bénites le 3 juin 1928.

Les quatre grandes toiles murales représentant les évangélistes furent installées au mois d'août 1950.

1918 • À l'été 1917, le Gouvernement fédéral adopte la " Loi sur le service militaire obligatoire ". Au Québec, la population s'y oppose fortement. Plusieurs milliers de conscrits se cachent et le gouvernement Borden engage des hommes pour les retrouver: on les appelle les " spotters ". La fin de semaine de Pâques, Québec est le théâtre des actions de ces " spotters ". D'abord, le 28 mars, un jeune qui n'a pas son certificat d'exemption est arrêté. La foule s'en prend aux " spotters ". Le 29 mars, la foule s'en prend aux bureaux de la conscription et le lendemain, l'armée en provenance de l'Ontario arrive à Québec et contrôle la ville.

Le point culminant est atteint le 1er avril en soirée alors que l'armée vide les endroits les plus fréquentés. Puis les soldats prennent position au coin des rues Saint-Joseph et Bagot et voilà qu'une salve de coups de feu est tirée en direction de la foule. Bilan : 70 blessés et 4 morts. Parmi ceux-ci se trouve Édouard Tremblay natif de La Malbaie et étudiant à l'École technique. Il est le fils de Joseph Tremblay et Emilie Villeneuve et est le 7e d'une famille de neuf enfants. C'est en revenant à son domicile qu'il est pris dans la foule et s’écroule sous les balles le long d’une clôture sur la rue Bagot. Il est mort le lendemain à l’Hôtel-Dieu. Depuis le 5 septembre 1998, un monument appelé " Québec, Printemps 1918 " a été érigé à Québec, à l’angle des rues Bagot, Saint-Joseph et Saint-Vallier dans le quartier Saint-Sauveur.

La grippe espagnole fait des ravages autant dans Charlevoix que partout au pays. Plusieurs en meurent. Entre autres parmi les disparus figure Louis Simard dit " L’Aveugle ". Considéré comme le " dernier des Troubadours " de Charlevoix, il s’est promené de la Côte Nord à Charlevoix en amusant les gens par ses chansons et ses contes populaires. Il est décédé de la grippe espagnole le 25 octobre. Il est né à Saint-Louis-de-l’Ile-aux-Coudres le 23 juin 1851.

Village de Saint-Siméon1919 • En octobre, Mgr François-Xavier Bellez, alors curé de Baie-Saint-Paul, préside une conférence ecclésiastique où sont présents tous les curés de la région.• Décès le 19 février de Sir Rodolphe Forget. Malade au lit depuis le début de l’année, il n’est pas du voyage inaugural du chemin de fer de Charlevoix,c’est le même cas pour sa femme Marie-Louise-Blanche McDonald et sa fille Thérèse. Le 1er juillet, le premier train entre à la gare de La Malbaie. Forget est député de Charlevoix de 1904 à 1917.

Dommages causés par le Tremblement de terre à Baie-Saint-Paul1920 • Le 1er octobre c'est l'inauguration officielle de la ligne de chemin de fer Cap-Tourmente/Charlevoix.

La Donohue Bros Reg'd s'incorpore et devient la Donohue Brothers Limited.

1921 • Construction du premier couvent de Saint-Siméon, lequel est pris en charge par les Petites Franciscaines de Marie de Baie-Saint-Paul. Ce bâtiment est démoli en 1939, suite à un incendie qui l'avait endommagé.

Le 20 juillet, création de la municipalité de Rivière-du-Gouffre.

Laure Conan1922 • Le 8 mars, à la suite de pluies diluviennes pendant deux jours, quelques maisons et bâtiments de ferme de Saint-Hilarion, sont détruits par un glissement de terrain.

À Cap-à-l'Aigle, on aménage la chapelle protestante " St-Peter-on-the-Rock " dans une ancienne grange qui a subi des dommages par un incendie. Elle est consacrée en 1922.

Cinquantième anniversaire de l'église de Saint-Fidèle.

1923 • Le 25 août, incendie de l'église de Saint-Hilarion, laquelle est reconstruite et donnée au culte en 1925.

1924 • Le 15 juillet, incendie du couvent des Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame à Baie-Saint-Paul. Un nouveau couvent est béni le 8 août 1926.

Décès le 12 janvier à Alma au Lac-Saint-Jean, d'Alexis Lapointe dit " le Trotteur ". Cet homme s'est fait connaître par ses prouesses comme coureur, mais aussi pour ses talents de constructeur de fours à pain. Il est né le 4 juin 1860 à " La Chute " aujourd'hui Clermont.

Le 6 juin, décès à l'Hôtel-Dieu de Québec, à la suite d'une intervention chirurgicale, de la romancière Félicité Angers, mieux connue sous le nom de plume de Laure Conan. L'inhumation est faite au cimetière de La Malbaie dans un lot contigu à celui où repose Pierre-Alexis Tremblay, son fiancé. Laure Conan s'inspire fort probablement de lui pour créer le personnage de Maurice dans " Angéline de Montbrun ". Elle fut la première femme romancière du Canada français dont les œuvres ont été couronnées par l'Académie française. Elle est née à La Malbaie le 9 janvier 1845. Une fête fut organisée en son honneur en 1945 à l'occasion du centenaire de sa naissance. En 1949, une plaque commémorative est installée sur la terre de la famille Angers.

La pêche commerciale aux marsouins à l'Ile-aux-Coudres est abandonnée définitivement. Elle revit en 1962 pour un film de Pierre Perrault et est maintenue jusqu'en 1966.

1925 • Le curé des Éboulements, l'abbé Calixte Tremblay, fonde la Société de colonisation de Charlevoix-Saguenay.

La même année, ce même curé des Éboulements fait appel aux Petites Franciscaines de Marie pour venir enseigner dans sa paroisse. Six religieuses s'y installent au mois de septembre.

Un samedi soir, le 28 février, la population de Charlevoix et de tout l'Est de l'Amérique, est secouée par un violent tremblement de terre qui cause de lourds dommages aux maisons et édifices publics. Le séismologue Hernest Hodgson a produit un rapport et des photos très détaillés de ces événements.

Ouverture officielle du Golf du Manoir Richelieu. Parmi les personnalités présentes :William Howard Taft (président des États-Unis) et William Hugh Coverdale (président de la CSL ).

Suite au tremblement de terre de février, l'église de Saint-Urbain doit être démolie pour des raisons de sécurité. On reconstruit au même endroit une église de bois qui n'est complétée que 25 ans plus tard soit en 1950. Elle est la proie des flammes en 1954, soit deux ans à peine après le grand feu qui détruit une grande partie du village.

1926 • Le 30 juin, c'est le " Souvenir des Noces d'Or " du Couvent de La Malbaie, dirigé par les Sœurs de la Charité.

Au mois de juillet, le feu détruit complètement l'ancienne métairie du Séminaire de Québec à Baie-Saint-Paul. Construit en 1718, ce bâtiment fut connu sous le nom de " Manoir Gobeil ".

Le 24 octobre, le curé de Baie-Saint-Paul procède à la bénédiction du nouveau cimetière de Saint-Louis à l'Île-aux-Coudres. Avant cette date, il se trouvait juste derrière la sacristie.

Construction du pont couvert dans le secteur Saint-Placide de Baie-Saint-Paul. Il a 34 mètres de long et de type " Town ". Il est le dernier de Charlevoix et il en reste moins de 100 dans tout le Québec.

1927 • Joseph Lavoie, alors secrétaire de la Paroisse de Baie-Saint-Paul, commence avec quelques autres intéressés, une souscription dans le but de créer un " cercle musical ". C'est ainsi qu'il jette les bases de la " Fanfare de Baie-Saint-Paul " qui a maintenu ses activités jusqu'au début des années 80. La photo ci-jointe nous fait voir la composition de la fanfare en 1953.

De 1927 à 1931, " L'Association sportive de La Malbaie " publie sur une base non régulière un périodique sous le nom " Le Réveil ".

1928 • En avril, trois Allemands décident d'entreprendre la traversée de l'Atlantique à bord d'un avion " Le Brémen ". Leur périple connaît toutefois une fin particulière puisqu'ils doivent se poser sur une île près de Terre-Neuve. Prisonniers de cet endroit, ils demandent du secours et ce sont des pilotes de l'aéroport du Lac Nairn à Saint-Aimé-des-Lacs qui les sortent de là. Ils sont reconnus comme des héros.

Construit en 1899 par la " Richelieu and Ontario Navigation Company ", le Manoir Richelieu est détruit le 12 septembre par un incendie. Ce premier manoir comptait 250 chambres. En octobre commence la construction de l'actuel manoir.

Les 24 et 25 mai, d'importantes pluies tombées les derniers jours causent des inondations au Saguenay et dans Charlevoix. Plusieurs routes sont endommagées.

Le 23 septembre, à l'occasion de fêtes populaires, la " Commission des sites et monuments historiques du Canada " dévoile à l'Île-aux-Coudres une imposante croix de granit afin de témoigner de la première messe célébrée en sol canadien, à l'occasion du 2e voyage de Jacques Cartier en 1535.

1929 • Le 15 juin, inauguration de l'actuel Manoir Richelieu de Pointe-au-Pic.

Le 26 juin, on célèbre le 25e anniversaire du premier collège des Frères Maristes à Baie-Saint-Paul, prétexte également du premier conventum des anciens élèves.

En octobre, inauguration de l'église de Saint-Bernard à l'Île-aux-Coudres. L'église renferme un magnifique tableau de Masselotte qui illustre la première messe en sol canadien. La première messe est célébrée le 6 octobre. En 1976, elle est rénovée à l'intérieur et en 1986 à l'extérieur.

Le 2 octobre, formation d'une association des éleveurs de renards.

1930 • En juin, c'est le début de la construction du 1er phare de l'Île-aux-Coudres. Il est complété en juillet 1931.

" L'Île-aux-Coudres " est le premier navire à faire des traversées régulières quotidiennes en été. Ce service est inauguré le 17 juillet.

Construction du " Casino " du Manoir Richelieu.

Le 31 juillet, le dirigeable " R-100 " passe au-dessus de Charlevoix et suscite beaucoup d'intérêt auprès de la population riveraine. Parti de Cardington au nord de Londres le 29 juillet, il arrive à l'aéroport de Saint-Hubert le 1er août. Il effectue son retour le 13 août pour arriver en Angleterre le 16 après 56 heures de vol.

Du 18 décembre 1929 au 28 février 1930 le Manoir Richelieu ouvre pour la première fois en hiver.

1931 • Création de la municipalité du Village de Saint-Joseph-de-la-Rive et érection canonique de la paroisse. L'église est restaurée en 1964.

Le 23 juin, le feu détruit l'église des Éboulements. Elle avait été construite en 1804.

Création de la paroisse Saint-Philippe-de-Clermont par l'abbé Félix-Antoine Savard. La population est alors de 825 personnes. Elle cesse d'être desservie par La Malbaie, le 23 octobre 1935.

1932 • Le 26 juin, c'est le 2e conventum de " L'Amicale Mariste Saint-Paul " de Baie-Saint-Paul. Entre autres activités : deux pièces de théâtre, messe et banquet.

Construction de la 1re église de Clermont. Elle est détruite par le feu le 2 janvier 1957 et un nouveau temple est inauguré le 25 décembre 1961.

1933 • Le 4 septembre, c'est l'inauguration de l'église de Clermont en présence de Mgr Charles Lamarche.

1934 • Construction à l'Île-aux-Coudres de la goélette " Cap-à-la-Branche ".

Le 28 mai, c'est la naissance à Corbeil près de North Bay en Ontario des cinq jumelles Dionne, du couple Oliva Dionne et Elzire Legros. Ces prématurées de deux mois allaient surprendre la planète entière puisqu'elles étaient les premières quintuplées à survivre. Voir l'année 1961.

1935 • En février, la prestigieuse revue américaine " National Geographic " publie un article sous le titre " Old France in modern Canada " par J.C. Scott O'Connor. En voici un extrait : " Quand un millionnaire disait à M. Fortin (de Saint-Urbain) je suis un millionnaire, Thomas Fortin répondait moi j'suis un habitant."

En février également, et ce après de longues démarches, le gouvernement du Québec autorise la formation de la municipalité du " Canton de Sales " connue sous le nom de Notre-Dame-des-Monts. Des activités entourant le cinquantième ont eu lieu en 1985.

S'appuyant sur des motifs politiques, mais aussi religieux, le secteur longeant la rivière Malbaie appelé " La Chute ", se sépare de La Malbaie pour devenir la municipalité de Clermont. Le décret d'érection civile date du 16 février.

A l'initiative de l'abbé Alfred Bergeron, les travailleurs de la Compagnie Donohue de Clermont se regroupent sous le " Syndicat national catholique de l'industrie du papier de Saint-Philippe-de-Clermont inc. " À cette époque, l'usine emploie quelque 150 personnes.

Le 8 septembre, une grande fête a lieu afin de commémorer le 2e centenaire de la fondation de la paroisse Notre-Dame-de-l'Assomption-des-Éboulements.

1936 • Cette année laisse des souvenirs troublants dans la mémoire des gens de Charlevoix. En effet, à la suite de pluies diluviennes tombées du 10 au 12 mars, des inondations causent de lourds dommages à La Malbaie et à Baie-Saint-Paul.

Le 17 août, élection du Dr Arthur Leclerc. Député de l'Union Nationale, il est réélu plusieurs fois et nommé ministre dans le cabinet de Maurice Duplessis le 5 août 1952. Il est défait en 1962 par Raymond Mailloux.

Cette année marque la naissance de la corporation municipale de Saint-Bernard-sur-Mer à l'Île-aux-Coudres.

Le 2 novembre, fondation à La Malbaie de " L'Association catholique des institutrices rurales ", une initiative de Laure Gaudreault.

1937 • Le 19 février, fondation de la " Fédération des institutrices rurales ". Un premier congrès provincial a lieu à La Malbaie le 2 juillet et réunit plus de 300 personnes.

Au printemps, paraît aux Éditions Garneau de Québec, la première édition de " Menaud maître-draveur ". L'ouvrage connaît aussitôt un vif succès et une vingtaine d'éditions vont suivre dont une en anglais et même en chinois.

Le 18 avril, décès à Montréal du journaliste-pamphlétaire Joseph-François-Olivar Asselin. Il est né le 8 novembre 1874 à Saint-Hilarion. Il travaille entre autres dans les périodiques suivants : La Patrie, Le Devoir, Le Canada, Châtelaine, L'Action Nationale. En 1996, Hélène Pelletier-Baillargeon publie un imposant ouvrage biographique de 780 pages, qui se veut en fait le premier de deux volumes.

1938 • Naissance de la municipalité de Rivière-Malbaie qui se détache de La Malbaie.

1939 • Le 28 mai, c'est le 4e conventum de l'Amicale Mariste de Baie-Saint-Paul, ce qui correspond aussi au 35e anniversaire de fondation de " l'Alma Mater ".

Les 27 et 28 juillet, les fêtes du cinquantième anniversaire des Petites Franciscaines de Marie, donnent lieu à de multiples activités tant à Baie-Saint-Paul qu'à Worcester au Massachusetts.

1940 • Ouverture de la mine du Lac du pied des Monts à Saint-Aimé-des-Lacs.

Le 27 juin, fondation de la Chambre de commerce de Charlevoix-Ouest.

1941 • Le 22 juin, c'est le Congrès des Ligues du Sacré-Cœur de Charlevoix-Saguenay à Baie-Saint-Paul.

Publication par le Frère Éloi-Gérard Talbot, mariste, du " Recueil des généalogies des Comtés de Charlevoix et Saguenay ", fruit de la transcription de 24 000 actes de mariage.

En automne, cons-truction de la 1re chapelle de Notre-Dame-des-Monts. Cependant, la paroisse est reconnue en 1947, année où elle reçoit son premier curé.

Le 25 décembre, inauguration de l'église de Saint-Aimé-des-Lacs.

Mgr Léonce Boivin, alors curé des Éboulements, publie la première édition de son ouvrage " Dans nos montagnes ", considéré comme la première étude monographique pour l'ensemble du territoire charlevoisien. Deux autres éditions suivent. En 1942 et 1945.

1942 • Décès à Montréal de l'artiste Clarence Gagnon. Né à Montréal le 8 novembre 1881, il fait des études en arts puis enseigne à Paris. À compter de 1903, il fréquente Baie-Saint-Paul jusqu'à sa mort le 6 janvier. Il figure parmi les peintres les plus renommés du pays. Il se lie d'amitié avec les familles François-Xavier Cimon (beau-père de René Richard) et du Dr Euloge Tremblay. Le

5 octobre 1963, un monument à sa mémoire est dévoilé à l'entrée d'une rue qui porte son nom.

De septembre 1942 à décembre, il y eut trois églises à Sainte-Agnès, lesquelles sont desservies par un même pasteur. On lui donne le surnom de " La Paroisse aux trois églises ". La paroisse de Saint-Aimé-des-Lacs se détache en 1942.

Fondation de la tourbière Pearl à l'Île-aux-Coudres. Elle change quelques fois de propriétaires jusqu'en décembre 1980.

À la demande du Ministre du travail et des mines Edgar Rochette et de son frère Charles, maire de La Malbaie, les Sœurs de la Charité acceptent de construire après 20 ans d'oubli, un hôpital à La Malbaie. La première intervention dans le nouvel hôpital est faite par le Dr Arthur Leclerc le 9 avril 1944. Le 9 juin, le chanoine Philippe Tremblay effectue la bénédiction de l'édifice.

1943 • Le Frère Éloi-Gérard Talbot publie un " Inventaire des Contrats de Mariages ", au greffe de Charlevoix. L'ouvrage comprend en outre 55 pages de corrections aux généalogies publiées en 1941.

En septembre, à l'occasion du 40e anniversaire de fondation des Syndicats catholiques, Mgr Eugène Lapointe se voit décerner par l'Université de Montréal, un doctorat honorifique en Sciences sociales, économiques et politiques.

1944 • Le 4 juin, c'est le 5e conventum des anciens élèves des Frères Maristes de l'Académie Saint-Joseph de Baie-Saint-Paul. L'Événement coïncide avec le 40e anniversaire de fondation du Collège.

En septembre, la Chambre de commerce de Charlevoix-Est est l'hôte du 9e congrès annuel de la Fédération des chambres de commerce de la province de Québec. Le congrès se tient au Manoir Richelieu.

Incendie du Collège de La Malbaie. On reconstruit une école plus grande qui est bénite le 25 octobre 1947.

1945 • La résidence de Sir Rodolphe Forget à Saint-Irénée connue sous le nom de Gil'Mont est prise en charge par les Petites Franciscaines de Marie de Baie-Saint-Paul et devient un Institut familial.

L'Hôtel Charlevoix de Saint-Irénée est détruit par un incendie.

À l'initiative du chanoine Philippe Tremblay, une croix lumineuse est installée à La Malbaie et bénite par Mgr Melançon.

Aux Éditions Garneau de Québec, l'historien Damase Potvin publie sous le titre de " Thomas " un ouvrage à caractère biographique sur Thomas Fortin de Saint-Urbain " le dernier de nos coureurs des bois ". L'auteur relate aussi l'histoire du Parc des Laurentides ainsi que de la route.

Le 3 octobre, Mgr Félix-Antoine Savard quitte Clermont pour aller enseigner à l'Université Laval.

1946 • Vingt Charlevoisiens investissent personnellement afin de donner un second souffle à l'industrie maritime de Charlevoix. C'est la naissance des " Chantiers maritimes de Charlevoix Limitée " à Saint-Joseph-de-la-Rive. On y fait la construction de goélettes mais aussi la mise en cale sèche des bateaux pour l'hiver. À l'hiver 57-58, 28 goélettes passent l'hiver sur le site. Ce chantier cesse ses activités en 1972.

Le 26 mai, les paroissiens de La Malbaie soulignent avec éclat les Noces d'or sacerdotales du chanoine Philippe Tremblay, présent dans la paroisse depuis 22 ans.

Le 9 juin, le conseil 2815 des Chevaliers de Colomb de La Malbaie est l'hôte d'un important congrès provincial. Le conseil de La Malbaie fut fondé vers 1940 et est disparu en 1953.

Laure Gaudreault est la co-fondatrice cette année et longtemps vice-présidente de la " Corporation générale des instituteurs et institutrices de la province de Québec " (CIC), l'ancêtre de la CEQ.

Le 4 août, cérémonie de bénédiction des cloches de l'église de Saint-Joseph-de-la-Rive.

Le 19 août, un incendie à Petite-Rivière-Saint-François entraîne la mort de neuf jeunes âgés entre un et treize ans. Ils sont de deux familles, installées pour l’été. Outre quelques maisons, le feu détruit aussi le bureau de poste, la succursale de la Banque Nationale et s’arrête à une cinquantaine de pieds de l’église.

1947 • De février 1947 jusqu’en 1951, un hebdomadaire est publié à Baie-Saint-Paul sous le nom " Le Réveil de Charlevoix ".

Le 6 février, en la cathédrale de Chicoutimi, Mgr Georges Melançon procède à l’ordination de trois fils de Baie-Saint-Paul: Pamphile Larouche, Ludger Larouche et Adrien Lavoie. C’est là un fait rare dans les annales de l’Église canadienne.

Décès de Mgr Eugène Lapointe, considéré comme le " père " du syndicalisme catholique au pays. Né à La Malbaie le 21 avril 1860, il décède à Chicoutimi le 27 mars.

Érection canonique de la paroisse de Notre-Dame-des-Monts et ouverture des registres paroissiaux. Des fêtes entourant le 25e ont lieu en 1972.

Le 14 juillet, apparaît pour la première fois l’appellation " Notre-Dame-des-Monts ". Le nom est adopté officiellement au mois de septembre.

Les 12 et 13 septembre, le Manoir Richelieu est le siège d’un congrès des notaires du Québec.

Le domaine de la " Seigneurie des Éboulements " qui était la propriété depuis 137 ans de la famille de Sales Laterrière, soit de 1810 à 1947, passe aux mains des Frères du Sacré-Cœur. La communauté transforme le manoir pour en faire d’abord un juvénat, lequel est fermé en 1959. Le domaine devient par la suite une colonie de vacances pour les jeunes.

1948 • Les 5 et 6 juin, célébration du centenaire du couvent de Baie-Saint-Paul dirigé par les religieuses de la Congrégation de Notre-Dame. Le tout se fait en présence de Mgr Georges Melançon.

Pendant quatre jours, du 9 au 12 juillet, plusieurs manifestations religieuses et civiles ont lieu afin de marquer le 250e anniversaire de la construction de la première église de Baie-Saint-Paul. On propose entre autres activités : une exposition artisanale et industrielle, une parade de sept fanfares, un majestueux défilé, le dévoilement du monument aux pionniers. En 1998, d’autres fêtes se tiennent afin de souligner le 300e.

1949 • Création du conseil 3233 des Chevaliers de Colomb de Baie-Saint-Paul, le premier grand-chevalier est Roméo Otis.

Le 3 juillet, l’église de La Malbaie accueille un congrès des Cercles de Lacordaire de tout le comté.

Le 26 juillet, incendie de l’église de La Malbaie. Elle avait 140 ans.

Le 9 septembre, un DC-3 de la" Canadian Pacific Airlines " parti de L’Ancienne-Lorette à destination de Baie-Comeau est détruit en plein vol par l’explosion d’une bombe et s’écrase à Sault-au-Cochon non loin de Petite-Rivière-Saint-François, faisant 23 morts. C’était le premier attentat commis contre un avion commercial au monde. Un bijoutier de Québec, J.-Albert Guay, avait fait déposer un engin explosif artisanal à bord pour se débarrasser de son épouse Rita Morel et ainsi toucher l’assurance-vie de 10 000 $ souscrite en son nom afin de couler des jours heureux avec la jeune serveuse qu’il aimait, Marie-Ange Robitaille. Il fut condamné à mort à l’issue d’un procès suivi par les grands journaux d’Amérique du Nord et exécuté en janvier 1950. " Au moins, je meurs célèbre " sont ses derniers mots. Deux autres personnes, Généreux Ruest et Marguerite Ruest-Pitre sont aussi trouvés coupables dans cette affaire. Un ouvrage sous le titre " Je suis un criminel " est publié par la suite.

Le 30 septembre, c’est l’érection canonique de la paroisse de Cap-à-l’Aigle.

1950 • Le 1er janvier, érection de la corporation municipale de Saint-Aimé-des-Lacs.

Le 17 septembre sur la montagne de Clermont, c'est la bénédiction de la croix de l'Année Sainte. L'Événement donne lieu à une grande fête religieuse.

Un service aérien relie l'Île-aux-Coudres avec Baie-Saint-Paul offert par la compagnie " Charlevoix Air Service".

1951 • L'Île-aux-Coudres voit naître une troisième municipalité, La Baleine.

En juillet, le délégué apostolique au Canada, Mgr Ildebrando Antoniutti, érige de nouveaux diocèses au Québec, ce qui occasionne un démembrement de celui de Chicoutimi et c'est ainsi que Charlevoix se voit rattaché à celui de Québec.

Le 29 juillet, visite à Baie-Saint-Paul du premier ministre du Canada Louis Saint-Laurent.

Le 3 octobre, mariage à Baie-Saint-Paul du cinéaste Pierre Perrault avec Yolande Simard, la fille de Charles-Benjamin, marchand général.

Le 25 décembre, célébration de la première messe dans la nouvelle église de Cap-à-l'Aigle, laquelle fut bénite le 29 juin.

Le 2 septembre, une chapelle est construite dans le secteur Maillard de Petite-Rivière-Saint-François pour rendre hommage au pionnier Claude Bouchard.

1952 • Lancement à Saint-Joseph-de-la-Rive de la goélette " Mont-Sainte-Marie ", le plus grand bateau de bois construit dans Charlevoix.

Le vendredi 13 juin, un incendie détruit plus des deux tiers du village de Saint-Urbain. Plus de 350 personnes se retrouvent sans foyer. C'est au moins 52 demeures et commerces qui disparaissent.

À l'occasion de leur quarantième anniversaire de présence à La Malbaie, les Frères Maristes organisent le 25 mai un rassemblement des anciens élèves.

1953 • Le 21 juillet, le curé de Saint-Siméon, l'abbé Alfred Bergeron, procède à la bénédiction d'une " mine d'uranium ".

1954 • Le 11 janvier, incendie de l'église de Saint-Urbain, laquelle avait été construite en 1926.

Le 27 mai, célébration du jubilé d'argent sacerdotal de l'abbé Alfred Bergeron.

Du 12 juin au 23 août 1958, une petite feuille paroissiale est publiée à Saint-Hilarion et à Saint-Urbain sous le nom de " L'Étincelle de... ".

Le 14 septembre, consécration de l'église des Éboulements.

À partir de 1954 et jusqu'en 1963, l'église Saint-Étienne de La Malbaie est parée d'une série de 40 vitraux créés par l'artiste parisien Max Ingrand. De ce nombre, 23 sont dédiés à Marie.

1955 • Construction du pont Leclerc à La Malbaie.

Le 29 mai, des fêtes viennent souligner le 50e anniversaire de la présence des Frères Maristes à Baie-Saint-Paul.

1956 • En janvier, des vents violents détruisent le clocher de l’église de Cap-à-l’Aigle.

20e anniversaire de la fondation de la paroisse de Clermont.

Construction de la goélette " Saint-André ". Elle est classée bien culturel en 1978 par le Ministère des Affaires culturelles. Elle sert au tournage du film " Le crime d’Ovide Plouffe ".

À La Malbaie, on publie le " Murray Bay Echo ", un petit journal bilingue qui ne connaît qu’une seule publication.

1957 • Le 2 janvier, le feu détruit l’église de Clermont.

En juin, début des activités d’exploitation de la tourbière Leclerc à l’Île-aux-Coudres.

1958 • Un premier traversier d’hiver est mis en service entre Saint-Joseph-de-la-Rive et l’Île-aux-Coudres, il s’appelle " La Marjolaine ".

Le 3 août, Baie-Saint-Paul est le siège du congrès diocésain Lacordaire. Plus de 6000 personnes prennent part aux diverses activités.

La Malbaie est érigée sous le statut de " Ville ".

Quatre nouvelles ailes sont ajoutées à l’hôpital de Baie-Saint-Paul.

1959 • Le 27 mars, on décide de démolir le vieux presbytère de Saint-Louis de l’Ile-aux-Coudres.

Le 8 novembre, l’abbé Alfred Bergeron curé de Baie-Saint-Paul et vicaire forain, procède à la bénédiction du nouveau presbytère.

De 1959 à 1961, un petit journal mensuel est publié à Baie-Saint-Paul," Le Phare ".

1960 • La maison Leclerc de l'Île-aux-Coudres, construite vers la fin du régime français, est classée monument historique.

Du 25 août 1960 au 24 mars 1981, un bimensuel est publié à La Malbaie, il s'appelle " Le Confident de la Rive-Nord ".

1961 • Le 25 décembre, inauguration de la seconde église de Clermont.

Deux des cinq jumelles Dionne sont décédées, ce sont Émilie en 1954 et Marie en 1970. Les autres sont : Annette, Cécile et Yvonne. C'est cette dernière qui est admise le 26 janvier 1961 chez les religieuses Petites Franciscaines de Marie à Baie-Saint-Paul. Le 11 août elle entreprend son noviciat avec la " prise d'habit ", sous le nom de " Sr Marie-Thierry ". Elle quitte dix mois plus tard soit le 21 mai 1962.

La chapelle Saint-Isidore située à l'est de l'église de Saint-Louis à l'Île-aux-Coudres est classée monument historique.

Du 19 au 21 août, des fêtes ont lieu afin de souligner le 50e anniversaire de la Paroisse du Sacré-Cœur de Jésus de Pointe-au-Pic.

1962 • Construction de la " maison croche " à l'Île-aux-Coudres, laquelle suscite un vif intérêt de la part des visiteurs.

Le 19 septembre, deux œuvres d'art de l'église de Saint-Louis à l'Île-aux-Coudres, sont classées objets historiques. Il s'agit de deux sculptures faites en 1806 par François Baillairgé qui représentent saint Louis et saint Flavien.

Le 3 décembre, lancement du navire le " Baie-Saint-Paul " appartenant à la Canada Steamship Lines. Il est construit aux chantiers de la Davie shipbuilding.

Le 20 décembre, un incendie détruit complètement l'église de Baie-Saint-Paul considérée à l'époque comme l'une des plus belles au pays.

La maison Bouchard de l'Île-aux-Coudres est classée monument historique. Bâtiment d'un grand intérêt, il date du milieu du XVIIIe siècle. Cette même année, le MAC classe le moulin à vent au rang de monument historique.

Abandonnée depuis 1924, la pêche traditionnelle aux marsouins est reprise à l'Île-aux-Coudres pour la réalisation du film de Pierre Perrault " Pour la suite du monde ".

1963 • En mars, Martial Asselin est nommé ministre des Forêts dans le cabinet Diefenbaker.

Le moulin à eau de l'Île-aux-Coudres est classé monument historique par le Gouvernement du Québec.

Le 20 juillet, le minéralier " Tritonica " entre en collision avec le "Roonagh Head " et coule en face de Petite-Rivière-Saint-François, entraînant dans la mort 33 hommes, des Chinois pour la plupart. Ce navire avait à son bord 50 hommes.

Le 18 décembre, la Société des Cables Reynolds limitée, devenue depuis BICC, s'installe au sud-ouest de la rivière Malbaie. Cette usine se spécialise dans la production de tiges d'aluminium destinées aux câbles de transmission électrique.

1964 • Le 7 février, décès de Nérée Tremblay, professeur à l’École Normale Laval de Québec. Il est l’auteur des monographies historiques traitant de Baie-Saint-Paul en 1956 et Saint-Hilarion en 1948.

Le 5 septembre, au large du cap aux Oies, la barge " Leecliffe Hall " entre en collision avec un cargo grec " L’Apollonia ". C’est le courant de la marée baissante ajouté au brouillard qui a fait dévier le navire de sa trajectoire. C’est le capitaine Léopold Langlois qui se trouve sur le quai de Saint-Joseph-de-la-Rive qui entend un appel de détresse lancé par le cargo grec et qui se dirige promptement vers le site de la collision avec un bateau de plaisance " Le Laurentien " et rescape les passagers des deux navires. Toutefois, lorsque le " Leecliffe Hall " coule, il entraîne dans la mort trois hommes de bord.

Créée le 1er juillet 1855, la Paroisse Saint-Pierre et Saint-Paul de la Baie-Saint-Paul, devient la " Paroisse de Baie-Saint-Paul ".

En vertu de la loi adoptée par le Gouvernement de Jean Lesage, la " Donohue Brothers Ltd. " doit se donner un nom français et devient " La Compagnie Donohue limitée ".

1965 • Le 20 novembre, le feu détruit complètement l’ancienne résidence de Sir Rodolphe Forget à Saint-Irénée mieux connue sous le nom de " Gil’Mont ". Elle est la propriété à ce moment là des Petites Franciscaines de Marie de Baie-Saint-Paul. Cette communauté l’avait achetée en 1945 pour en faire un " Institut familial " connu d’abord sous le nom de " La Maison Joyeuse " puis " Le Mont-Saint-Irénée ". En 1956, le bâtiment devient un orphelinat et en 1959, un pavillon de l’Hôpital Sainte-Anne de Baie-Saint-Paul.

Fondation par Mgr Félix-Antoine Savard et Mark Donohue, de la Papeterie Saint-Gilles de Saint-Joseph-de-la-Rive, une fabrique artisanale de papier chiné fait à la main selon une technique traditionnelle datant du XVIIe siècle. La papeterie est aménagée dans une ancienne école construite en 1934.

1966 • Le 25 mars, un Cessna 182 s’écrase sur une montagne du Bas de la Baie à Baie-Saint-Paul entraînant dans la mort ses deux occupants. Les corps sont retrouvés par un chasseur le 22 novembre 1967.• En septembre, les célèbres " Bateaux blancs " de la Canada Steamship Lines cessent leurs activités de croisières sur le Saint-Laurent et le Saguenay. Parmi ces navires signalons les SS Saint-Laurent, SS Tadoussac, SS Québec.

Le 3 novembre, à la suite de pluies diluviennes, des inondations causent des dommages sur la Côte-Nord, la Côte de Beaupré et dans Charlevoix.

Le 16 novembre, l’éclatement d’un réservoir d’eau situé aux Éboulements cause la mort de trois personnes et endommage plusieurs propriétés et édifices publics à Saint-Joseph-de-la-Rive. C’est l’un des trois murs du barrage-réservoir qui a cédé en entier. Il avait 150 pieds de longueur et 30 de haut. L’accident a lieu à 2h dans la nuit.

1967 • Le 3 janvier, décès du journaliste Jean-Charles Harvey. Né à La Malbaie le 10 novembre 1891, il a travaillé auprès de plusieurs journaux dont : La Patrie, La Presse, La Revue Moderne, Le Petit Journal, Le Soleil, etc. Il a de plus signé une quinzaine d’ouvrages (essais, nouvelles, romans). Par ses écrits, notamment en 1934 avec " Les Demi-civilisés ", il s’est attiré les foudres du clergé.

Le 4 juin, une conflagration fait pour près de un million de dollars de dommages à Pointe-au-Pic. Le feu détruit Le Manoir des Falaises, ainsi que cinq luxueuses maisons. Le feu s’est déclaré en fin d’après-midi près du Manoir Richelieu et s’est propagé aux résidences adjacentes.

Du 18 août au 3 septembre, c’est le premier festival folklorique de Baie-Saint-Paul. Cette activité estivale va durer neuf ans, soit jusqu’en 1975. Ce festival est suivi de " L’Été de Baie-Saint-Paul ", qui ne dure qu’une année.

Le 4 octobre, les municipalités des Éboulements et de Saint-Joseph-de-la-Rive sont reliées à Baie-Saint-Paul sans interurbain téléphonique.

1968 • Le 25 avril, plusieurs localités de Charlevoix ont été frappées par des inondations causant la mort d’un résident de Saint-Urbain alors que le pont enjambant la rivière du Gouffre sur la route 381 cède sous la force du torrent.

Le 5 mai, c’est la fondation du cercle Madeleine Racine des Filles d’Isabelle de Baie-Saint-Paul.

La prestigieuse collection Coverdale du Manoir Richelieu est vendue à différents musées.

1969 • En 1918, Dorville Harvey achète un commerce d’embouteillage à La Malbaie. En 1938, la compagnie décroche la franchise lui permettant d’embouteiller le Coca-Cola pour le territoire qui va de Saint-Tite-des-Caps à Forestville tout en produisant les produits de marque " Harvey ". Face à une demande de plus en plus croissante, son fils Lucien décide de construire en 1948 un édifice plus vaste et en 1953 une deuxième usine est construite à Sault-au-Mouton sur la Côte-Nord. Cependant l’arrivée des canettes sur le marché fait des ravages. Lucien cesse la production des produits " Harvey " en 1969 et en 1976 c’est au tour du Coca-Cola.

Du 22 au 27 juillet, on célèbre le centenaire de la paroisse de Saint-Siméon.

Création de la réserve faunique du Cap-Tourmente.

Au mois d’août, lancement à Baie-Saint-Paul d’un petit journal mensuel de présentation particulière sous le titre de " Les Finesses de Charlevoix ". Il traite de loisirs et de culture et paraît sept fois.

1970 • Depuis 1960, le Centre écologique de Port-au-Saumon à Saint-Fidèle, offre des stages en écologie pour les jeunes. À compter de 1970 il est géré par une corporation sans but lucratif. De par la très grande diversité des milieux naturels, le centre a développé un réseau de sentiers d’interprétation de la nature.

Le 18 août, un sinistre à Petite-Rivière-Saint-François coûte la vie à deux jeunes filles agées de 11 et 14 ans. Leur mère et cinq autres enfants ont pu s’échapper en sautant par les fenêtres.

1971 • Au cours de l’été, c’est le retrait définitif du gardien du phare de l’Île-aux-Coudres. L’ancien phare, qui date de 1930, est démoli pour faire place à l’actuel phare entièrement automatisé.

1972 • Le 27 janvier, un petit cargo " Voyager D " sombre près du quai de Saint-Irénée. Le bateau est en direction de Saint-Joseph-de-la-Rive pour y subir des réparations. L’équipage d’une quarantaine d’hommes est sauvé. Le bateau appartient à la compagnie " Chargeurs unis de Charlevoix " et est chargé de lingots d’aluminium lesquels sont renfloués.

Le 28 mai, deux automobiles ont pris feu à la suite d’une collision impliquant cinq autos dans la dernière courbe au pied de la côte des Éboulements. L’un des véhicules qui a pris feu entraîne un début d’incendie dans le boisé adjacent.

L’ancien orphelinat apostolique de La Malbaie devient L’Accueil Bellerive, un foyer d’hébergement pour personnes âgées. Le bâtiment est devenu récemment " Le Centre communautaire de Charlevoix ".

1973 • Le 21 janvier, fondation du conseil 6466 des Chevaliers de Colomb de Charlevoix-Est.

Inondations et glissements de terrain viennent marquer la fin du mois d’avril dans plusieurs municipalités de Charlevoix.

À l’Île-aux-Coudres, c’est l’ouverture du musée " Les Voitures d’eau ".

Le Centre hospitalier de Charlevoix de Baie-Saint-Paul, connu auparavant sous le nom de " L’Hôpital Sainte-Anne " est pris en charge par le Gouvernement.

Le 25 avril, un glissement de terrain à Saint-Urbain cause tout un émoi. Le trou qui se creuse est à quelque 300 pieds des maisons les plus proches et mesure 500 pieds sur 200 et 100 pieds de profondeur. Une source d’eau souterraine en serait la cause. Un autre glissement de terrain a lieu à cet endroit en septembre 1971.

Le 4 juin, la ferme Forget de Baie-Saint-Paul est démolie pour faire place à l’aréna, lequel est inauguré les 16, 17 et 18 novembre.

La Commission géologique du Canada installe un séismographe à Saint-Hilarion afin d’enregistrer les tremblements de terre dans Charlevoix. Dans un premier temps c’est au presbytère qu’on l’installe et depuis 1988 il est déplacé chez un particulier.

1974 • Le 14 février, le pont Saint-Pierre juste devant l’église de Baie-Saint-Paul est démoli. Il est le dernier de structure métallique dans Charlevoix. L’actuel pont est ouvert à la circulation le 20 décembre 1973.

Le 23 mars, la deuxième église de Clermont est détruite par un incendie. Elle avait été inaugurée le 25 décembre 1961.

Début de la publication du journal " Plein Jour sur Charlevoix ". Le 1er juin, la dernière courbe au pied de la côte des Éboulements est le site d’un tragique accident. Un autocar scolaire rempli de membres du Club de l’Age d’Or de La Tuque et qui se dirigeait vers l’Ile-aux-Coudres, manque de freins et plonge dans le ravin. On enregistre 14 pertes de vie et 33 blessés. Huit personnes sont décédées sur le coup et six autres dans les semaines suivantes.

Une première étape est franchie par un groupe de propriétaires d’embarcations de plaisance qui dote Baie-Saint-Paul d’une marina. Cet équipement connaît des agrandissements et en particulier pour l’été 1984.

1975 • Décès à Clermont à l’âge de 85 ans de Laure Gaudreault. Institutrice mais surtout syndicaliste, elle lutte farouchement pour que les conditions de travail et les salaires dans le monde de l’enseignement soient améliorés. Elle avait fondé à La Malbaie en 1936, l’Association catholique des institutrices rurales.

Du 28 juin au 13 juillet, c’est le 9e et dernier " Festival folklorique de Baie-Saint-Paul ". Le premier avait eu lieu du 18 août au 3 septembre 1967. Cet événement est remplacé en 1976 par " L’Été de Baie-Saint-Paul " qui ne connaît qu’une édition.

Le 9 novembre, cinq personnes trouvent la mort dans l’écrasement d’un avion léger au flanc du Mont des Éboulements. L’appareil, un " Piper Apache " appartenant à la compagnie " Mingan Air Service " était parti de Longue-Pointe, avait fait escale à Mont-Joli et se dirigeait vers Saint-Georges-de-Beauce. Les passagers travaillent pour la compagnie " Débusco " de Saint-Georges et exécutent un contrat de déboisement pour l’Hydro-Québec dans la région de Havre-Saint-Pierre.

Le 2 décembre, Mgr Félix-Antoine Savard est l’invité du " Souper aux Pionniers " organisé par le Club Lions de Baie-Saint-Paul au cours duquel on rend hommage à René Richard, Yvonne et Blanche Bolduc. Mgr Savard est invité à prononcer l’allocution qui fut d’ailleurs publiée dans son " Carnet du soir intérieur ", vol. 1.

Cette année marque la fin du cabotage des goélettes sur le Saint-Laurent.

1976 • Le 9 janvier, après d’importantes pluies, plusieurs localités de Charlevoix vivent des inondations. De mémoire, jamais des crues semblables n’avaient été enregistrées à pareille date. D’autres dommages sont causés au début du mois d’avril.

Le Gouvernement du Québec acquiert le Manoir Richelieu. La gestion est donnée à la Société Delta qui l’opère sous la bannière " Auberge des Gouverneurs ".

Le 12 juillet, après plusieurs jours de pluies diluviennes, quelques ruisseaux et rivières de Petite-Rivière-Saint-François connaissent des crues et causent de lourds dommages. Des maisons, des chalets, sont endommagés, la côte située à l’extrémité ouest est complètement minée et la voie ferrée est emportée sur une longueur de 800 pieds. D’autres endroits sonttouchés par ces crues.

Le 20 août, " L’Aigle d’Océan ", un navire de 432 tonneaux appartenant au Groupe Desgagnés coule dans la baie d’Ungava alors que la cargaison avait éventré sa coque. Cette tragédie est mémorable parce que quatre marins et deux pilotes de l’hélicoptère du brise-glace " William McLeod Rogers ", qui s’était porté au secours de l’équipage, ont péri à cette occasion.

Le 17 septembre, décès du Dr André Boudreau. Né à Baie-Saint-Paul le 15 juillet 1926,il est une autorité québécoise mondialement connue dans le domaine de la prévention des drogues.

Le 28 novembre, on inaugure la troisième église de Clermont.

1977 • Du 23 juin au 3 juillet, Saint-Urbain célèbre son 150e.

Les 25 et 26 juin, des fêtes viennent souligner le 250e anniversaire de l’établissement de Guillaume Boily à Baie-Saint-Paul.

De novembre 1977 à janvier 1978, Baie-Saint-Paul participe à une expérience de télécommunication par satellite avec un village francophone de la Saskatchewan, Zénon Park. Ce projet connu sous le vocable de SASKEBEC est suivi par les foyers branchés sur un réseau de cablodistribution.

Les " Cahiers de Géographie de Québec ", publient aux Presses de l’Université Laval au mois de septembre, un numéro spécial sous le thème : " Paysages et Culture " entièrement consacré à Charlevoix. Il s’agit de la synthèse d’une étude menée l’année précédente par une équipe de chercheurs du département de Géographie de l’Université Laval, connue sous le nom du " Groupe PAISAGE ".

1978 • Le 12 février, fondation du Conseil 7042 des Chevaliers de Colomb de Petite-Rivière-Saint-François.

Grâce à une subvention du ministère des Affaires culturelles, l’église de Sainte-Agnès, classée depuis 1960, connaît d’importants travaux de restauration.

Au printemps, Baie-Saint-Paul est invité à participer à une autre expérience dans le monde des communications à distance. " Radio-Québec ", de concert avec la télévision française, fait une première liaison par satellite entre une ville de France et une du Québec. En France, on choisit une ville d’égale importance située au Sud-Ouest, en Charente Maritime, Jonzac. Depuis lors, les liens entre les deux villes sont constants.

Le 1er juin, Louis-Marie Tremblay, un fils de Baie-Saint-Paul, devient doyen de la Faculté des Arts et des Sciences del’Université de Montréal.

1979 • Le 17 avril, décès à Québec du Dr Arthur Leclerc à l’âge de 76 ans. Il a exercé son métier à Baie-Saint-Paul et La Malbaie et fut représentant de Charlevoix à l’Assemblée nationale pendant plus de 20 ans.

Les 26 et 27 mai, on célèbre les 40 ans du Cercle des Fermières de Baie-Saint-Paul, fondé par Marie-des-Neiges Simard.

Aménagement d’une marina à Petite-Rivière-Saint-François.

1980 • Le groupe AML de Québec se porte acquéreur du chantier maritime de l’Île-aux-Coudres. Aujourd’hui, il peut accueillir des navires de 240 pieds.

Le 12 mars, le " Maurice Desgagnés ", un navire de 300 pieds du Groupe Desgagnés, est pris dans une violente tempête et coule à quelque 75 milles au Sud-Est d’Halifax et se retrouve par 420 pieds de fond. Il était parti de Bécancour en direction du Vénézuela avec une cargaison de briques. Le bateau a à son bord 21 hommes dont trois de Charlevoix et ils sont tous secourus par des hélicoptères. Ce navire avait été incendié dans le port de Montréal en 1974 puis rénové.

En juin, les trois dernières religieuses de la Congrégation de Notre-Dame quittent définitivement Baie-Saint-Paul pour leur maison-mère de Montréal. Cette communauté fut présente sans interruption pendant 142 ans.

Le 23 juin, décès à l’Île-aux-Coudres à l’âge de 91 ans de Marie Côté. Elle est la femme d’Alexis Tremblay et participe à plusieurs films du cinéaste Pierre Perrault.

Le centre de ski " Le Massif " de Petite-Rivière-Saint-François débute ses activités.

Le 24 novembre, naissance du Conseil 7712 des Chevaliers de Colomb de Saint-Urbain.

Le 23 décembre, un incendie détruit complètement l’église de Saint-Siméon. Une nouvelle église est donnée au culte le 19 décembre 1982.

La Société Radio-Canada met à l’antenne le téléroman " Le Temps d’une paix " qui met en valeur plusieurs sites de Charlevoix. La plupart des figurants sont choisis dans la population de Charlevoix.

1981 • De fortes pluies enregistrées pendant la troisième semaine de février provoquent la formation d’embâcles sur plusieurs rivières du comté. Des familles sont évacuées et plusieurs sous-sols sont inondés.

Avec l’aide du Gouvernement, le moulin à vent de Saint-Louis à l’Île-aux-Coudres est rénové.

Le 19 juin, Charlevoix comme tout le Québec rural est soumis à la Loi du zonage agricole. Les règles du jeu en matière de construction et d’aménagement du territoire ne sont plus les mêmes.

Trois mois de fête (mai, juin et octobre) viennent souligner le 50e anniversaire de la paroisse Saint-Philippe de Clermont, laquelle avait été érigée par Mgr Lamarche le 17 septembre 1931. Les fêtes débutent le 10 mai.

Le capitaine Yvan Desgagnés, fils de l’un des investisseurs de 1946 aux Chantiers maritimes de Saint-Joseph-de-la-Rive, crée " L’Exposition maritime ". On y répare des goélettes et le quai est refait.

Le 3 novembre, décès de Thérèse Forget-Casgrain. Elle est la fille de Sir Rodolphe Forget. Politicienne engagée, elle s’est battue pour la cause des femmes et en particulier pour le droit au suffrage féminin. Après des années de lutte, Thérèse Forget et ses compagnes de combat assistent à la signature du lieutenant-gouverneur qui donne l’assentiment royal à la Loi 18 et qui accorde aux femmes du Québec le droit de vote, le 25 avril 1940. Thérèse Forget est admise au Sénat le 8 octobre

1970.• Le 28 novembre, le feu détruit " L’Hôtel Baie-Saint-Paul " qui avait été rebaptisé " Manoir Saint-Paul ".

1982 • Le 26 mai, un vraquier du Groupe Desgagnés, le " Roland-Desgagnés " qui mesure 225 pieds, s’échoue sur les fonds sablonneux et rocailleux non loin du quai de Pointe-au-Pic. Ce sont des courants qui le poussent à cet endroit. Le capitaine réussit à dégager le navire de sa posture à la faveur de la marée montante, mais la coque est abîmée et l’eau s’infiltre. Il coule par 160 pieds de fond juste devant le Manoir Richelieu avec son chargement de sel provenant de la Nouvelle-Écosse. L’équipage d’une quinzaine d’hommes est évacué.

Le 11 juin, décès de Patrick Morgan. Cet artiste-botaniste-architecte-paysagiste américain commence à fréquenter Pointe-au-Pic à compter de 1932. Il s’intéresse à l’artisanat régional. La ville de La Malbaie a nommé une rue en son honneur, là où se trouve l’ancien Musée Laure-Conan. Il est né à New York le 27 mars 1904.

En juin, première publication du guide " Au pays du Temps d’une Paix ". Édité par les " Publications Plein Jour Inc. " en collaboration avec l’ATR, il s’agit d’un outil touristique estival visant à faire connaître les atouts de Charlevoix. Il paraît neuf fois.

Le 15 juin, décès à Baie-Saint-Paul du Frère Mariste " Ernest " Laurent Veilleux. Dans le domaine de la musique, il s’est acquis une réputation enviable. Plusieurs de ses élèves sont devenus des professionnels de la musique.

De l’été 1982 à celui de 1984, a lieu la Fête Foraine de Baie-Saint-Paul, à l’initiative des " Échassiers de la Baie ". Cette activité donne naissance au célèbre " Cirque du Soleil " lors de la fête de 1984.

Du 31 juillet au 29 août, c’est le 1er symposium de peinture organisé par le Centre d’art de Baie-Saint-Paul. Sous le thème " Un mois, une œuvre dans la vie de 8 créateurs de Charlevoix ", huit peintres produisent des tableaux grands formats devant le public.

Le 24 août, décès de Mgr Félix-Antoine Savard. Ses funérailles ont lieu à Québec le 27 et il est inhumé dans le cimetière de Saint-Joseph-de-la-Rive.

En décembre, la nouvelle église de Saint-Siméon est donnée au culte. Elle est reconstruite à partir des murs de la précédente incendiée le 23 décembre 1980.

1983 • Le 8 juin, la Forge Cauchon de Rivière-Malbaie, considérée comme un joyau du patrimoine charlevoisien,est classée bien culturel. Par cette reconnaissance, on confirme la valeur inestimable sur le plan patrimonial du bâtiment et de son outillage.

Décès le 13 juillet à Québec, de la romancière de renommée internationale Gabrielle Roy. Elle est née à Saint-Boniface au Manitoba le 23 mars 1909. Elle passe son premier séjour dans Charlevoix au cours des étés 1952 et 1953 à l’Hôtel Belle Plage de Baie-Saint-Paul où elle entreprend la rédaction de " Rue Deschambault ". Puis en 1954 elle s’achète une maison sur le plateau de la Grande Pointe de Petite-Rivière-Saint-François où elle passe les quelque 30 étés suivants et où elle met en chantier au moins 13 des 15 livres qu’elle publiera. Vers 1975, elle commence la rédaction de ses souvenirs. L’œuvre doit comporter au moins quatre parties, cependant la maladie ne lui permet que l’esquisse des deux premières parties.

Le 26 août, décès à Baie-Saint-Paul de l’artiste-peintre Yvonne Bolduc. Doyenne des peintres issus du milieu, ses œuvres se retrouvent dans de grands musées. Un monument situé près du Centre d’art rappelle son souvenir.

1984 • Le 11 janvier, la famille Dufour du Cap-aux-Pierres devient le nouveau propriétaire du luxueux Hôtel Tadoussac et en relance les activités en le reliant à son réseau.

Inauguration de la marina " Havre Jacques-Cartier " à l’Île-aux-Coudres. C’est le fruit de plus de dix ans de démarches.

En juin, aménagement de la marina de Cap-à-l’Aigle, laquelle peut accommoder 63 embarcations et dispose d’une capitainerie.

Le 10 août, un Cessna 206 Turbo de la compagnie " Les Sentinelles de l’air ", s’écrase lors d’une excursion de pêche après avoir heurté un arbre dans la " passe des monts ", dans le territoire de la ZEC Lac aux Sables à dix milles de Clermont. Le pilote en sort vivant, mais les trois passagers décèdent dont le maire de Clermont Gaston Jean.

Le 22 septembre, à Québec, décès de Mgr Thomas-Louis- Imbeau. Né à Baie Sainte-Catherine le 1er décembre 1899, il a fondé l’École d’agriculture de Chicoutimi. Il fut le propagandiste des caisses populaires dans Charlevoix de 1941 à 1950 et aumônier des Cercles Lacordaire et Sainte-Jeanne-d’Arc pour le district de Charlevoix de 1950 à 1962.

Le CN reçoit en novembre l’autorisation de retirer les chefs de gare de Baie-Saint-Paul et La Malbaie.

Sorti à l’automne, le long métrage de Claude Melançon, " La Guerre des Tuques" s’est avéré un grand succès. Ce film pour enfants est une amusante saga où les armes sont des boules de neige. Le tournage au mois de mars, à Baie-Saint-Paul et Saint-Urbain s’échelonne sur 21 jours.

Décès le 3 décembre de l’abbé Alfred Bergeron âgé de 79 ans et 11 mois. Chanteur de grand talent il est l’un des pionniers du syndicalisme catholique. La Commission de toponymie, en avril 1986, a nommé en son honneur, un mont situé à Notre-Dame-des-Monts.

1985 • Après avoir passé entre les mains de plusieurs propriétaires à partir de 1969 alors que la CSL vend le Manoir Richelieu, celui-ci devient la propriété de Raymond Malenfant.

À Saint-Louis de l’Ile-aux-Coudres, ouverture du " Musée d’Alfred " en hommage à Alfred Desgagnés lequel rêvait du jour où les gens pourraient voir ses sculptures et ses maquettes. Son fils Gérard décide d’aména-ger à proximité de son atelier " Les Œuvres rustiques Desgagnés " un petit musée dédié à l’art populaire. Depuis ce temps, les activités se sont diversifiées notamment dans les domaines de la flore et de la faune et de la minéralogie. Il s’appelle aujourd’hui " Le Musée de l’Île-aux-Coudres ".

En février, les paroissiens de Saint-Louis de l’Île-aux-Coudres organisent des fêtes entourant le centenaire de l’église.

Le 5 mai, fondation du Conseil 9035 des Chevaliers de Colomb de Saint-Siméon.

Le 6 juillet, aux chantiers de " Versatile Davie Inc. " de Lauzon, c’est le baptême du traversier " Joseph-Savard " qui doit assurer la liaison entre l’Île-aux-Coudres et Saint-Joseph-de-la-Rive. Il a une longueur de 62 mètres sur 21 de large et une capacité de 60 véhicules et 400 passagers.

Le 8 septembre, afin de souligner le centenaire des Frères Maristes au Canada et les 70 années de présence à La Malbaie, des retrouvailles ont lieu pour quelque 300 anciens du collège. Le 23 juin précédent, des fêtes semblables ont lieu à Baie-Saint-Paul pour souligner les 80 ans de présence.

1986 • Le 2 avril, une centaine de familles du quartier Saint-Joseph à Baie-Saint-Paul sont évacuées après que la rivière du Gouffre eut fait des siennes. D’autres régions de Charlevoix et du Québec sont éprouvées au point que le Gouvernement crée un programme d’assistance financière pour les victimes.

Le 13 mai, à Saint-Hilarion, c’est la fondation du Conseil 9344 des Chevaliers de Colomb.

Le 6 juin, c’est l’inauguration du pavillon " Restons chez nous " à l’Île-aux-Coudres.

D’abord appelé " Radio-MF Charlevoix ", puis CIHO, la station radiophonique de Charlevoix entre en ondes au mois d’octobre.

Le 4 décembre un incendie d’origine criminelle cause de lourds dommages à l’église de Saint-Urbain. Le temple paroissial est redonné au culte le 11 octobre 1987.

1987 • C’est le 150e anniversaire de fondation à La Malbaie de la " Société des Vingt-et-Un ".

Le quai Casgrain, dernier témoin de la vie maritime à La Malbaie, est menacé de disparition, mais les autorités municipales prennent l’affaire en mains et on y aménage un magnifique parc.

L’ouvrage " Menaud maître-draveur " de Mgr Félix-Antoine Savard a 50 ans.

La Crémerie Saint-Fidèle passe aux mains de la Coopérative de la Côte-Sud.1988

Le 2 octobre, c’est l’inauguration du premier " Économusée " à la Papeterie Saint-Gilles de Saint-Joseph-de-la-Rive. Le concept de l’économusée a été développé par l’architecte et ethnologue Cyril Simard qui en a fait sa thèse de doctorat. La théorie est la suivante : " ...un musée est créé lorsque le produit issu de la tradition est suffisamment rentable pour assurer l’autofinancement de l’ensemble ".

Le 19 novembre coïncide avec le 50e anniversaire de fondation de la municipalité de Rivière-Malbaie.

En raison de son potentiel naturel remarquable, l’UNESCO fait savoir le 18 novembre, que Charlevoix est dorénavant une " Réserve mondiale de la Biosphère ". Une plaque de bronze est dévoilée le 26 juillet 1989 à Baie-Saint-Paul par le premier ministre du Canada Brian Mulroney.

Le 25 novembre à 18h46, les régions du Saguenay et de Charlevoix sont secouées par un important tremblement de terre d’une magnitude de 6 qui fut ressenti jusqu’à New York et Détroit. L’épicentre se trouve à 35 km au sud de Chicoutimi. C’était la plus importante secousse depuis le 1er novembre 1935, près de Témiscamingue, d’une magnitude de 6,2. Signalons qu’un tremblement de terre précurseur avait été enregistré dans la nuit du 23 novembre à 4h11, d’une magnitude de 4,7.

1989 • Célébration du centenaire de fondation de la communauté religieuse des Petites Franciscaines de Marie, née à Worcester au Massachusetts au mois d’août 1889. Un éventail de 100 activités sont proposées sur une période de 100 jours, soit du 7 mai au 15 août.

Le 24 juin, au Manoir Richelieu, l’Association des Anciens et Anciennes de Charlevoix rend hommage à cinq personnalités de Charlevoix : Laure Gaudreault (posthume), Martial Asselin, l’abbé Jean-Paul Tremblay, Raymond Mailloux et Eugène Rochette.

Le 26 juillet, le premier ministre du Canada Brian Mulroney et le ministre Gil Rémillard procèdent à Baie-Saint-Paul, au dévoilement d’une plaque décrétant " La Réserve mondiale de la Biosphère ".

En octobre, l’église de Saint-Louis de l’Île-aux-Coudres est rénovée de l’intérieur.

1990 • Le 20 avril, deux hommes de Saint-Joseph-de-la-Rive périssent lorsque l’avion ultra-léger de type " Merlin " dans lequel ils prennent place s’écrase sur la glace du lac Long à Saint-Aimé-des-Lacs.

Le 7 décembre, décès à Québec de l’artiste peintre Jean-Paul Lemieux, âgé de 86 ans. Il est né à Montréal en 1904. Il est une des figures les plus marquantes de la peinture au Canada. Il avait choisi l’Île-aux-Coudres comme lieu de résidence pour l’été et source d’inspiration.

1991 • Du 27 septembre au 6 octobre, c’est la première édition de " Rêves d’automne " à Baie-Saint-Paul, organisée au profit de la Fondation Centre hospitalier de Charlevoix à Baie-Saint-Paul.

Le 1er novembre, début des cérémonies entourant le centenaire de la chapelle de Grand Fonds.

Les Petits Frères de la Croix qui étaient installés auparavant à Saint-Augustin en banlieue de Québec décident de quitter cet endroit pour s’installer dans un monastère tout neuf qu’ils construisent sur le rang Sainte-Philomène à Sainte-Agnès.

1992 • Du 28 mars au 25 décembre, la paroisse de Saint-Aimé-des-Lacs prépare tout un calendrier d’activités entourant le 50e anniversaire de fondation de son église. C’est aussi l’occasion de souligner le 25e de la garde paroissiale.

Le 24 juin, inauguration du Centre d’exposition de Baie-Saint-Paul.

Construite en 1867, l’église protestante de Pointe-au-Pic a 125 ans au mois d’août.

Le 30 juillet, un rorqual de plus de 8 mètres s’échoue sur la rive de l’Île-aux-Coudres.

Le 12 septembre, entre Cap-Tourmente et Petite-Rivière-Saint-François (borne 36), un convoi du CN qui se dirige vers Clermont, déraille après avoir heurté trois tas de pierres qui s’étaient détachés de la falaise. Sous l’impact, la première locomotive est projetée dans le fleuve, tandis que la deuxième verse sur le côté. Un wagon quitte aussi la voie ferrée.1993

L’école Saint-Pierre de l’Île-aux-Coudres est complètement réaménagée afin d’y accueillir les élèves du primaire et du secondaire.

Décès de Françoys Bernier, fondateur du Domaine Forget de Saint-Irénée.

1994 • Au début de l’année, soit le 3 janvier, deux des trois municipalités de l’Île-aux-Coudres fusionnent, soit Saint-Bernard et Saint-Louis. La nouvelle municipalité s’appelle " L’Île-aux-Coudres".

Un fils de Saint-Hilarion, l’abbé Eugène Tremblay, qui fut curé de Baie-Saint-Paul de 1983 à 1988, est nommé par Jean-Paul II évêque auxiliaire à Québec sous le titre " évêque titulaire de Succuba ". La cérémonie a lieu le 6 janvier 1995 en la cathédrale de Sainte-Anne-de-Beaupré. Il avait été ordonné le 24 juin 1962.

Le 29 mai, cérémonie d’ouverture des célébrations entourant le 150e anniversaire de l’église de Sainte-Agnès, la plus ancienne de Charlevoix. Les fêtes se terminent le 5 juin. Elle a été construite à partir de plans préparés par Thomas Baillairgé.

Au mois d’août, le " Centre d’études collégiales dans Charlevoix " s’installe à Pointe-au-Pic pour ce qui est de la section " jeunes " tandis que le secteur " adultes " s’installe dans l’école Thomas-Tremblay de Baie-Saint-Paul. La demande d’un CÉGEP remonte à 1991. Le CÉCC est une ramification du CÉGEP de Jonquière. Il fut agrandi pour la rentrée 1997.

Le 3 août, un Cessna 421 de la compagnie " Les Ailes de Charlevoix " s’écrase à Saint-Irénée près de l’aéroport, entraînant la mort de six personnes, le pilote et les cinq passagers (trois employés de la Cie Transelec de Trois-Rivières et deux touristes français).

Le 24 août, la municipalité de l’Ile-aux-Coudres se porte acquéreur de l’ancienne École Cimon, construite en 1959, pour en faire un édifice municipal.

Le 7 novembre, un vent rase 190 000 mètres cubes de forêt commerciale dans le secteur de la ZEC des Martres, soit environ 50 kilomètres carrés de territoire. Les pertes commerciales sont de l’ordre de 5 millions de dollars . Les chablis sont des phénomènes fréquents qui se déplacent sous la forme de corridor. Toutefois il est rare qu’autant de bois soit renversé.

En décembre, la compagnie " Les Chemins de fer de Charlevoix " devient propriétaire du tronçon Limoilou/Clermont. Elle devient le seul utilisateur depuis que le " Tortillard " a mis fin à ses activités en septembre 1996.

1995 • Le 13 mai, un " Cessna 206 " parti de Sept-Îles, percute une montagne près du Massif de Petite-Rivière-Saint-François, tuant son pilote sur le coup. Les conditions météorologiques sont à l’origine de ce crash.

Le 26 juillet, décès de Raymond Mailloux de Baie-Saint-Paul. Né en 1918 d’une famille de navigateur, il est d’abord capitaine. Il est ensuite conseiller municipal de mai 1955 à mai 1958. Il devient député libéral en 1962 puis réélu en 1966, 1970 et nommé ministre d’État aux Transports en 1972. En 1973 ses charges sont augmentées. Réélu en 1973, 1976 où il se retrouve dans l’opposition, puis en 1981. Il prend sa retraite de la vie politique en 1985.

De fortes pluies provoquent des crues soudaines le 12 novembre. La rivière la Rémy cause des dommages au camping Le Génévrier de Baie-Saint-Paul.

Fasciné par l’histoire et le patrimoine, l’héritier de l’empire MacDonald Tobacco, David MacDonald-Stewart, confie à François Cordeau le mandat de construire une réplique du " Pélican " navire commandé par Pierre Le Moyne d’Iberville lors de la conquête des forts anglais de la baie d’Hudson en 1697. L’architecte s’installe sur la rive gauche à l’embouchure de la rivière Malbaie en 1985. La construction est interrompue en 1990. Deux ans plus tard, en février 1992, on demande aux Chantiers AML de l’Île-aux-Coudres de finir le bâtiment. Pour l’amener jusque-là, il a fallu creuser le lit de la rivière et attendre les grandes marées de la fin août pour que de petits remorqueurs puissent le sortir. La Fondation MacDonald-Stewart a injecté 10 millions de dollars et le fédéral un autre 4 millions. La fondation voulait en fait donner le navire à la ville de Montréal pour en faire un musée. Il est donc effectivement amené dans le port de Montréal une fois les travaux complétés où il passe les étés 1993 et 1994. Comme il en coûte trop cher pour le préparer à passer l’hiver et démonter aux deux tiers le gréement, auquel s’ajoutent les coûts liés à la sécurité, il est décidé de le vendre. C’est une entreprise spécialisée dans la mise en valeur du patrimoine nord-américain, la " New Orleans Treasures " en Louisiane qui s’en porte acquéreur. Il est ancré dans le port de la Nouvelle-Orléans depuis la mi-novembre 1995.

1996 • Célébration du centième anniversaire de la naissance de Mgr Félix-Antoine Savard. La Papeterie Saint-Gilles obtient un timbre-poste canadien pour souligner l’événement.

Le 9 mars, c’est la sortie du premier numéro de " L’Hebdo Charlevoisien ". Et quelle belle coïncidence, l’exemplaire de ce jour, daté du 1er janvier 2000, correspond à la 200e publication.

Les 19 et 20 juillet, une des pires catastrophes naturelles du Québec connue sous le nom de " Déluge du Saguenay ", fait des ravages au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Toutefois, plusieurs dommages sont enregistrés à certains endroits dans Charlevoix.

Charlevoix est inscrit au livre des Records Guinness grâce à une photographie prise le 15 octobre 1994 à la polyvalente Saint-Aubin de Baie-Saint-Paul. À cette occasion, 1387 personnes s’étaient déplacées pour la prise d’une photo panoramique par Denis Tremblay. L’activité qui s’inscrit dans le cadre d’une levée de fonds pour la Maison des Jeunes, permet de ramasser 6000$.

1997 • Le 3 mai, décès à l’âge de 86 ans, de Léopold Tremblay de l’Île-aux-Coudres. Il est l’un des personnages les plus présents dans les films de Pierre Perrault.

Le 13 août, le Couvent des Sœurs de la Charité de La Malbaie, construit en 1860, croule sous les pelles mécaniques. Il cède la place à un Centre de médecine de jour qui est construit juste à côté du Centre hospitalier.

Le 16 septembre. Partis de Québec en après-midi, dix wagons d’un convoi qui en compte 38 de la compagnie Les Chemins de fer de Charlevoix, déraillent entre Petite-Rivière-Saint-François et Baie-Saint-Paul. Sept se sont complètementrenversés répandant les 60 tonnes de copeaux qu’ils contiennent chacun.

Le 13 octobre, un groupe de 47 personnes du Club de l’Âge d’Or, parti de Saint-Bernard de Beauce se rend à l’Île-aux-Coudres. Pour ce voyage, le groupe a loué un autobus de la compagnie " Autobus Mercier " de Thetford Mines. En après-midi à 1h45, le conducteur perdle contrôle de son véhicule dans ladernière courbe au pied de la côte des Éboulements et se retrouve dans le ravin, 12 mètres plus bas. Bilan : 44 morts dontle conducteur André Desruisseaux. Une de ces personnes décède le 9 novembre à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus de Québec. Une enquête est ouverte le 15 décembre par le coroner Luc Malouin et exige 33 jours d’audition de mars à décembre 1998. Il entend 107 témoins et 179 pièces ou rapports furent produits au cours de l’enquête.

Le 31 janvier, la " Poulette Grise " de La Malbaie ferme définitivement ses portes après une présence de 60 ans dans le milieu. Cette décision venue de la Coopérative de Dorchester, propriétaire des installations,entraîne la perte de 150 emplois.

Le 4 février, le vraquier " Ada Gorthon " s’échoue près de Pointe-au-Pic. Le navire appartenant à la BNN Gorthon Lines de Gotebörg en Suède venait dans Charlevoix pour y prendre livraison de 6000 tonnes de pâte et papier. Le navire de 156 mètres s’est immobilisé sur un banc de sable. Il s’en est sorti à la faveur de la marée montante. Presque au même endroit en 1979, le " Roland Desgagnés ", lui aussi un vraquier, s’était échoué.

1998 • Le 9 janvier, décès de Wilbrod Bherer, âgé de 92 ans. Né à Saint-Fidèle, il eut une carrière bien remplie. Avocat de formation, il occupa de nombreux postes d’administrateur notamment à Télé Capitale, l’Orchestre symphonique de Québec. Il fut aussi le président fondateur du Centre hospitalier de l’Université Laval. Il reçut un doctorat honorifique de l’Université Laval et fut reçu membre de l’Ordre du Canadaen 1976.

Le 14 février décès à Baie-Saint-Paul de l’artiste Blanche Bolduc âgée de 90 ans et 10 mois. Ses toiles ont toujours été un fidèle portrait de la vie rurale. La soirée canadienne, la bénédiction, le repas et les tâches quotidiennes, sont ses thèmes préférés.

Le 24 avril, un mégot de cigarette est à l’origine d’un incendie qui détruit trois goélettes au chantier maritime de Saint-Joseph-de-la-Rive. Les goélettes incendiées sont : la Mont Notre-Dame, la Mont-Royal et la Mont-Sainte-Marie où le feu a pris naissance.

Au cours de l’été, la Paroisse Saint-Pierre et Saint-Paul de la Baie-Saint-Paul célèbre le 300e anniversaire de construction de la première église.

Le 21 juin, décès de Normand Harvey, à l’âge de 58 ans des suites d’une leucémie. Natif de Saint-Irénée, il a fait une brillante carrière dans les années 1970, comme lecteur de nouvelles à Radio-Canada. Il a également co-animé l’émission " Au jour le jour " en compagnie de Dominique Lajeunesse.

Le 16 août, un incendie qui se déclare au sous-sol de la sacristie cause d’importants dommages à l’église de Baie-Saint-Paul qui vient tout juste d’être rénovée.

1999 • Le 25 avril, décès de l’abbé Jean-Paul Tremblay à l’âge de 81 ans. Co-fondateur de l’Association des Tremblay d’Amérique il a été nommé en 1996 " Chevalier de l’Ordre National du Québec ". Il est né à Baie-Saint-Paulle 17 mai 1918. Il a publié une vingtaine d’ouvrages dont la moitié sur l’histoire régionale et les familles-souches.

Le 25 mai, décès du journaliste Denis Gauthier, âgé de 45 ans. Il demeure à Cap-à-l’Aigle. Collaborateur pendant plus de vingt ans au journal Le Soleil, il a marqué le monde du journalisme dans Charlevoix, d’abord à partir de 1978 au journal Plein Jour où il est jusqu’en 1991 puis il fonde son propre hebdo " Le Journal de Charlevoix " et en 1993, il crée un mensuel " Charlevoix Magazine " qui connaît dix-sept parutions. Certains de ses textes se distinguent : les funérailles de Mgr Félix-Antoine Savard, la saga du Manoir Richelieu et la tragédie des Eboulements qui lui permit de remporter un prix du concours canadien de journalisme en 1997.

Le 30 mai, la foudre allume un feu dans le Parc des Grands Jardins. En quelques jours, c’est 35Km carrés du parc qui sont partis en fumée, ce qui représente 11% de la superficie totale.

Le 22 juin, c’est la grande réouverture du Manoir Richelieu entièrement rénové, en présence du premier-ministre Lucien Bouchard et certains ministres. Fermé depuis la fin de septembre 98, ces travaux qui coïncident avec le 100e anniversaire de l’hôtel, ont coûté 140,8 millions de dollars.

Le 24 juin, décès à Ville Mont-Royal du poète, cinéaste, dramaturge, essayiste et grand voyageur, Pierre Perrault. Il aurait eu 72 ans le 29 juin. Par ses films et ses livres, il a fait découvrir le nombreux coins du Québec, notamment l’Île-aux-Coudres. Il avait épousé Yolande Simard de Baie-Saint-Paul.

À l’été, début des travaux de réfection de la grande côte des Éboulements. Le 25 mars, le coroner Luc Malouin dépose son rapport et fait plusieurs recommandations au Ministre des Transports, dont celle de transférer le contrôle routier de la SAAQ à la SQ.

Le 16 août, décès à l’âge de 86 ans de Roger Ouellet de Sainte-Agnès. Il s’est fait connaître pour ses talentsde conteur remarquable au point d’être invité à la télévision de Radio-Canada, mais aussi pour ses sculptures avec des roches ou du bois. On peut voir certaines de ses œuvres au Musée de Charlevoix à Pointe-au-Pic.